Dentiste Boucherville, Dre Marie-Ève Laguë, laboratoire Dentiste Boucherville, Dre Marie-Ève Laguë, salles de soins dentaires Dentiste Boucherville, Dre Marie-Ève Laguë, coin de jeux pour enfants

Traitement de gencive

Les principales maladies parodontales sont la gingivite et la parodontite. La gingivite affecte la gencive et consiste en une inflammation de celle-ci. Il s’agit d’une condition réversible contrairement à la parodontite qui affecte les tissus de support de la gencive et de la dent. La principale cause de la gingivite et de la parodontite est l’accumulation de plaque irritante pour les tissus gingivaux. Le tabagisme, les facteurs génétiques, le stress, le diabète et certains médicaments aggravent ces conditions.

La parodontite est caractérisée par une perte de tissu de support osseux autour de la dent et du détachement de la gencive, ce qui crée des poches parodontales. Lorsque la maladie devient plus sévère, on peut observer une mobilité des dents due à une importante perte de support. La maladie peut évoluer vers la perte des dents si la perte de support osseux n’est pas arrêtée et si la condition n’est pas prise en charge. Le traitement de la parodontite consiste à aller enlever la plaque et le tarte dans les poches parodontales afin que ceux-ci n’affectent plus l’os de soutien et que l’inflammation soit éliminée.

Ce traitement est réalisé par le dentiste sous anesthésie locale (comme lors d’une restauration) afin de pouvoir assainir le fond de la poche à l’aide d’un appareil ultrasonique et d’irrigation. Une sensibilité thermique à la suite des curetages est parfois observée et s’explique par le fait que les racines ne sont plus ‘isolées’ par le tarte. À la suite des curetages, certaines procédures chirurgicales peuvent être proposées afin de repositionner la gencive détachée par la maladie et permettre un meilleur accès pour le nettoyage efficace par le patient. Une hygiène méticuleuse chez les patients est nécessaire afin d’assurer la réussite du traitement ainsi que des nettoyages plus rapprochés que chez le patient qui n’est pas affecté par la maladie parodontale. La collaboration du patient est essentielle et malheureusement l’os de support perdu lors de la phase active de la maladie est irréversible.

Ordre des dentistes du Québec

Galerie photo

Prendre un rendez-vous

Nos traitements dentaires